Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2008 3 12 /03 /mars /2008 00:00
Vendredi 7 mars 2008, fixée  depuis quelques semaines déjà, cette date cachait encore  l'impact qu'elle aurait dans ma petite vie de croipinette.

Lorsque Angélique, Mamou pour les croipinettes, m'a proposé de l'accompagner à " l'Aiguille en fête" le salon international de broderie, couture et tricot à Paris, j'étais bien loin d'imaginer que c'était une belle aventure qui  commençait. 
Sur les rails dès 5 heures du matin ce jour-là et en route pour la capitale,.qui nous ouvre ses bras assez timidement, car le temps est quelque peu grisonnant.

Premier expoit de la journée : nous fêtons notre baptême du TGV. 


Peu après 9 heures nous arrivons sous le ciel d'un Paris qui fait  un peu grise mine, mais le soleil est dans notre coeur . Normal, car second exploit : Evelyne,. elle est  notre compagne-croipinette-Parisienne pour la journée vient à notre rencontre sur la place devant la Villette nous ne voyons qu'elle, elle ne voit que nous !  

AEF-2008--2-.JPG

Devant la Grande Halle, les rangs sont déjà très serrés bien qu'il faille encore attendre une demi-heure. Par chance, il ne pleut pas.

Le troisième exploit nous attend à l'intérieur : Muriel, - Mumu sur le site, notre émérite wesbmaster nous fait la surprise de sa présence.

AEF-2008--10-.JPG

Et maintenant nous voilà lâchées dans une arène où les petites croix se bousculent sur les dizaines et des dizaines de mètres de stands, et de rayons; On ne sait plus où donner de la tête, des yeux, des mains. Trop c'est trop. La CB est à fourguer au plus profond du sac, pour ne pas céder à toutes les tentations.
Et des broderies, des boutis, des tricots, du patchwork, que de belles choses.  

AEF-2008--25-.JPG  


Récompenses suprêmes pour des artistes de l'aiguille :
Plusieurs "meilleures ouvrières de France" arborant leur médaille, nous montrent leurs chefs d'oeuvre. 
Mais pour une fois très timide, je n'ose même pas leur demander l'autorisation de faire une photo.  

AEF-2008--8-.JPG
Un stand parmi tant d'autres. Magnifiques monochromes rouges et bleus. 

                                  ***

Au détour d'un stand, voilà Mamoures et Michou du Bas-Rhin,
entre Mamou à gauche et Evelyne à droite.

AEF-2008--6-.JPG,

                                  ***

 AEF-2008--22-.JPG

Venant d'Italie, une animalerie bien originale. Il y a même un Bourriquet, mais ce n'est pas le mien.

                                   ***

Une mappemonde géante qui a coûté bien des heures de travail. 
Voilà qui réconcilie les brodeuses avec la géographie.
Bien normal, me direz-vous avec l'extention dInternet sur la planète entière.
Admirez.

AEF-2008--21-.JPG 

                                     *********
Et maintenant, pause repas.
Petite restauration avec des planchettes bien garnies au choix. Mais tellement de monde que la simplicité est de mise et les escaliers servent aussi pour  coin pique-nique.  
Valentine et sa fille "Arwen", ainsi que Ludemar sont venues nous faire un coucou. 

AEF-2008--14-.JPGA table : de gauche à droite : Evelyne, Mamou, Sylvie et sa fille, et Mumu.


AEF-2008--7--copie-1.JPGundefined
undefinedundefinedundefined














Pauses photos pour la postérité : Mumu et Mamou ne se forcent pas pour la gaieté. 

Le repas terminé, nous continuons notre périple dans les allées qui commencent maintenant à être bien étroites, vu les visiteurs.



Comme dans  tout salon qui se respecte, se déroulent des ateliers. 
Je n'ai pas voulu déranger les brodeuses, mais j'ai pu saisir une image d'un atelier de teinture de tissus.
 

undefined

Un challenge de taille a été lancé : coucours de rapidité de tricot. 

undefined
          
                                ***
Au premier étage du salon se trouve l'exposition du Japon.
Des artistes complets et qui manient les aiguilles bien différemment de nous. Autre continent, autres arts. De beaux matériaux, de belles couleurs. Là non plus, je n'ai pas osé sortir mon appareil photo !!!!!!!!

undefined
                           
                                            ***
Je finis par me décider de sortir ma CB, je ne vais tout de même pas rentrer bredouille !

undefined

J'opte pour l'investissement-sagesse : une bonne loupe, de la toile aïda et quelques trie-fils, aussi décoratifs qu'utiles.  
Cadeaux pour  mes achats : une grille de "Mon ami Pierre" et un catalogue chez Sajou. 

undefined

                                                 ***
Encore une surprise nous attend : Evelyne nous fait aussi un cadeau. 
Pour moi, c'est une bougie parfumée, des échevettes de fil et un marque-page. Merci Evelyne, tu es vraiment trop sympa.

undefined

                                         ******
Voilà que notre journée s'achève doucement et nous la terminons devant un bon café à la Cité de la musique, alors qu'il y a une belle averse de pluie au dehors.
Le temps de nous approvisionner pour notre repas du soir qui sera pris dans le train, et nous  quittons Paris.
Evelyne tient à nous accompagner jusqu'au bout. 
Cette journée est mémorable. 

undefined

Et là, dernier record de la journée, nous embarquons dans le TGV en 1re classe, s'il vous plaît ! 

A 22 heures nous arrivons chez nous,  c'est le moment de revenir à la réalité
Conscientes et contentes que nos petites croix nous permettent des rencontres bien formidables et de tisser des liens très profonds. Merci les brodeuses, merci LE POINT COMPTE nous a ouvert d'immenses horizons.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

sylvie A 19/03/2008 12:34

Bonjour
Beau reportage comme si on y était... mdr Ravie d'avoir fait ta connaissance, bisous Sylvie

deline 15/03/2008 09:40

bonjour !

quel beau reportage tu nous offres là, Mounala !
merci d'avoir partagé cette belle journée avec nous
croixpinettement,
deline

Sylvia 12/03/2008 15:23

Ceci est une prise d'otage !
Nous faisons intrusion dans ton blog car aujourd'hui ce n’est pas que la Sainte Justine, c'est aussi la fin des haricots !
Pour nous, du moins...
Nous participons à un concours de cuisine organisé par Ofimer et si nous ne restons pas dans les six premières places grâce aux votes des internautes, nous ne pourrons jamais espérer être jugées par un jury de professionnels gastronomes !
Alors au diable l'avarice ! A ta souris et sache qu'en deux clics seulement tu peux nous sauver, nous et notre filet de lieu jaune au chocolat blanc et à la violette de Toulouse !
Bon, nous n'avons pas la prétention de finir 1ères ni d'atteindre un jour la postérité !
Mais nous sommes sur les dents, nous rayons le plancher, nous n’avons plus d’ongles, nous ne dormons plus, nous ne mangeons plus, car nous craignons de ne pas au moins atteindre la prochaine étape !
On a tout essayé : supplié nos amis, nos parents, payé nos voisins, alerté les médias, fait des incantations vaudous, mais aujourd'hui, il ne nous reste plus que nos yeux pour pleurer, l'humour et... toi ! C’est par là : http://www.polldaddy.com/poll.aspx?p=379899

Alors même si tu ne votes pas pour nous, il nous reste toujours le plaisir de découvrir cette très jolie citation!

cedibo 12/03/2008 12:03

Merci pour ce reportage qui nous permet d'y être aussi un peu.
bizzz... Céline

colette 12/03/2008 11:33

merci pour ce beau reportage
j'espère à une autre fois pour notre rencontre